MOZAMBIQUE FASHION WEEK

Pas moins d’une dizaine de marques panafricaines étaient présentes, comme les zimbabwéennes Laverange de Thobekile Angie Zondo et House of Stone de Danayi Chapfika-Madonbo, la kenyane ZarAzra de Azra Walji ou la sud-africaine Floyd Avenue. Comme le souligne Vasco Rocha, le fondateur de la MFW et directeur général de la branche locale de l’agence publicitaire DDB, « nous avons toujours eu l’idée de faire venir des stylistes d’autres pays limitrophes, comme d’Afrique du Sud, d’Angola ou du Kenya, mais aussi de plus loin, comme d’Italie, du Japon et du Portugal, afin de favoriser l’émulation créative ». Grâce au soutien régulier depuis une décennie de Vodacom, la filiale africaine du géant Vodafone, la MFW innove à chacune de ses éditions et s’attire les louanges des participants. « Cette année, le programme ne s’est pas limité aux défilés de mode, mais a intégré des tables rondes et un pop-up fair. La MFW peut être considérée comme une référence pour le continent », indique Antonio Franceschini, le directeur du CNA Federmoda, présent pour la neuvième année consécutive et qui promeut le made in Italy. « Ces dernières années, nous avons noué des relations étroites avec les détaillants locaux, tout en surveillant l’évolution du marché », ajoute Marco Landi, le président du CNA Federmoda.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s