LES PIEDS DANS L’HERBE

Dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 juillet 1978, vers trois heures du matin, une jeune femme blonde, pieds nus, en peignoir, un bébé de trois mois dans les bras arrête une patrouille de police dans une rue de Vanves : « Mon mari a été tué, à la Tourelle, venez-vite ! La Tourelle était un restaurant gastronomique chic de Vanves où François Doublet, ancien cuisinier de l’Elysée opérait du temps où Georges Pompidou transformait la France de René Coty.

Une maison Ile-de-France, qui fait partie du patrimoine architectural de la région, construite entre les années 1880 et 1930 par un riche parisien souhaitant profiter de la campagne. Vous l’aurez compris, BB, comme Bien Boire, c’est notre CC (coup de cœur) du moment : un délicieux mélange dans le grand Paris en devenir, une déco intelligemment pétillante avec une subtilité italienne. Une blonde au sourire dévastateur vous accueille, à elle seule le charme, la beauté et la gentillesse réunie. Elle se nomme Cassandra comme la fille de Priam et d’Hécube et dont la soeur jumelle Hélénos était la plus belle femme de la Grèce Antique.

Voilà donc un trou de verdure que ne renierait pas Arthur Rimbaud, charme discret de Cucuron « twisté » d’une terrasse filant sur le parc de Vanves. Vous y viendrez l’un par « Issy ou par Ivry, » car le chien de la maison, un loup qui dort au pied de la terrasse, ne souhaite par vraiment rentrer dans Paname. Ici, c’est vendredi soir et le patron, un personnage atypique, ancien baroudeur qui fait partie de ces hommes avec le charme jusqu’au bout des ongles ou les ondes, c’est selon, que les femmes adorent à en laisser leur virginité au vestiaire. A quelques encablures de la Seine, nous sommes ici dans l’Italie des Pouilles plongés dans « La Casa di Giulietta di Verona », la maison de Juliette à Vérone, pour nous détendre dans un jardin si grand que la Covid-19 s’oublie aisément.

Au sommet de ces monts couronnés de buildings chics en devenir, un petit havre de paix là où le crépuscule jette un dernier rayon, et où le char vaporeux de la reine des ombres monte et blanchit déjà les bords de l’horizon. Un jardin dépaysant dans la nuit de Vanves, où le voyageur vient pour plonger dans un jardin où se mêlent princesses et bimbos de luxe venues s’encanailler. La légende raconte qu’une princesse aimait se promener nue dans le parc derrière ce qui inspira de nombreux poètes.

Véritable rendez-vous dans cette maison à ciel ouvert qui attire de nombreux visiteurs. Venez pour déguster des naans ou des Potatoes sauce diable, mais surtout pour vous laver la tête et vous dépayser de la capitale engorgée. Ici vous êtes à Florence et à Rome en même temps. Une expérience à ne pas manquer pour le week-end prochain.

Anonymode

Les Pieds dans l’Herbe
10 rue Larmeroux – 92170 Vanves
01 46 42 15 59

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s