LE MIEL DE TRISKELL

Quand j’ai ouvert le pot ce matin, le parfum des fleurs nectarifères vient voler autour de moi comme des Elfes en folie. Je caresse l’effluve douce des vacances de retour dans ma mémoire olfactive qui subitement enchante mes narines. Puis, je plonge la cuillère dans ce nectar si poétique, comme un trésor onctueux et doré aux fleurs des prés du domaine de Triskell. En tombant sur ma langue, il embaume mon palais comme le ferait un tableau de Vincent Willem van Gogh dans mon esprit. J’inspire profondément en fermant les yeux afin de savourer le souvenir de cette visite d’amis au grand cœur qui ressemble tellement à la douceur de leur miel.

C’est un un feu d’artifice de couleurs et de senteurs dans ma bouche, et me voici au milieu d’un pré du domaine de Triskell. Je vois la valse de ces demoiselles, habillées de leurs robes jaunes et noires, qui butinent du matin jusqu’au soir les milliers de perles d’espoir déposées sur les pistils du domaine. J’ouvre les yeux et je referme le pot, car je veux garder un peu de poésie pour mon âme pour le lendemain. Car, celle-ci parfois est comme l’abeille, elle puise son miel de la vertu des autres.

Anonymode

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s