SORBIER LA TYRANNIE EST BARBARE !

Comme un éclair violent jeté à la face du monde, voilà le couturier dans son approche de l’immortalité des grands artistes. C’est un feu divin qui l’anime, il méprise les choses communes et cela me ravit. Voilà la féerique perception des choses qui changent chaque saison et qui est toujours une aventure pour la déesse Vénus. Le voici hissé au rang des autres dieux de la couture en sublimant le sublime et en créant l’immortelle beauté.

De la Haute Couture, voici l’insaisissable poète des temps nouveaux, qui parsème de ses graines d’Apollonide pour transformer notre monde et pour finir par nous le rendre tout entier dans sa forme originelle. C’est le plus doux des messages et le plus violent aussi de la Fashion Week, mais le plus réel à la fois, comme une divinité remplie de frénésie, la Covid stigmatisée dans une robe de Franck Sorbier, comme pour mieux la contrôler.

Soudainement, celle-ci se fait déesse devant ces humains aveuglés et envieux, et par son enfance retrouvée en abondance, il se fait guerre pour les autres, mais lui c’est la guerre pour la douceur et la poésie d’un monde toujours plus violent. Sous le nom de « il medico de la peste » ou le médecin de la peste, ce costume associé à un personnage de la commedia dell’arte, personnage énigmatique qui porte un masque vénitien dont la forme macabre ressemblant à un vautour, forme due à Charles de Lorme, premier médecin de Louis XIII.

Beaucoup de beauté, un soupçon de réalisme pour nous montrer le monde tel qu’il est, et de culture assurément comme à chaque présentation. Le Maître de la Couture vient de révéler, sous son masque, la dague qu’il enfonce profondément dans les flans de ses détracteurs, mais celle-ci est entourée de velours et de dentelles, elle n’en fait pas moins mal. Un masque rempli, comme à l’époque, de camphre, de laudamum et de vinaigre, où le clou de girofle et la rose étaient placés au fond du bec, comme une protection, un parfum pour éloigner les malfaisants, un remède bien désuet, mais pour un Maître Couture, juste un nouveau parfum, un signe peut-être.

Anonymode

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s