CALENDRIER LE BUG HUMAIN

Dans l’Antiquité, chaque cité grecque avait son propre calendrier. Est-ce un signe pour le futur calendrier de la couture ? Le plus connu est celui d’Athènes qui change tous les 3 ans en y ajoutant un mois supplémentaire pour faire coïncider l’année lunaire avec l’année solaire, mais dans le cadre des institutions de la couture, c’est le mot lunaire qui doit nous intéresser.

Voilà donc un calendrier bouleversé pour devenir le calendrier du néant, celui qui avait fait l’objet d’une caricature de démocratie puisqu’il avait été imposé à l’ensemble de la profession avec pour but ultime de mettre en avance la France et son exception culturelle. Il est vrai que ses détracteurs actuel ne sont pas les meilleurs créateurs. Imaginez-vous quand même que Karl Lagerfeld présentait quatre collections par an pour quatre marques différentes auxquels il faut ajouter les collections croisières. Un travail énorme mais, qui était pour lui d’abord un amusement car la mode c’était sa passion. Autrefois, pour lutter contre cette anarchie, deux hommes ont œuvrer pour ce calendrier Pierre St Laurent et le Grand Jacques. Cette idée simple a été reprise par l’ensemble de la profession ce que l’on appelle maintenant pompeusement la « Fashion Week ».

Ces créateurs qui veulent que ce calendrier se réduise à peau de chagrin sont les enfants des 35 heures ; ceux de la société des loisirs, le rêve de Simoens, réalisé ! Prend l’argent d’LVMH et tire-toi en vacances pour l’éternité. Quant aux vrais Couturiers, les purs, les passionnés ne s’arrêteront jamais de créer. Ils créerons comme Picasso et les autres. Créer toujours plus est leur raison de vivre et vous pouvez leur imposer autant de collections que vous le souhaitez, ils finiront toujours par les réaliser comme des Homo Addictus qu’ils sont par la douce jouissance des muses de la création.

Peut-être que la solution n’est pas de changer le calendrier, mais de modifier le nombre de modèles à présenter par an ? il faut être moins focus sur le chiffre d’affaires et plus sur le savoir-faire. Est-ce que Monsieur Marrant, le meilleur économiste de France, l’or en « Barre » de la profession, le comprendra-t-il ? Ne faudrait-il pas également contrôler dans les maisons que les robes de Haute Couture soient bien réalisées par les couturiers eux-mêmes et leurs équipes, et non pas fabriquées dans des ateliers obscurs de chinoises de la banlieue parisienne.

Anonymode

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s