LES DÉRIVES DE LA MODE

La ségrégation des défilés de mode est-il aujourd’hui une réalité ou une fiction ? Pas franchement en avance ! Cette nouvelle tendance ne semble effectivement pas du tout agiter la Grande Muette du 100 Faubourg St-Honoré qui usuellement crée l’apartheid. Mais, voilà les prémisses d’une évolution : les marques décident à présent de diffuser leurs défilés en direct sur les réseaux sociaux, permettant aux béotiens de participer à ces grandes messes élitistes.

Certains, à l’image de cette journaliste de Honk Kong, qui m’avoue que l’accréditation ne donne aucun droit et que l’année, où elle n’a pas été accréditée, elle avait reçu plus d’invitations que quand elle avait payé la-dite « Dîme ». « Pas King complètement ‘Kong’ la Chambre Syndicale »: rétorque-t-elle avec beaucoup de dérision.

En France, il a fallu trente ans de débats pour aboutir à la fin de la première classe dans le métro (supprimée définitivement en 1991). Faudra-t-il autant de temps pour en finir avec l’univers « discriminatoire » des défilés de mode ? De « modeaparis » en passant par « Paris Fashion Week » pour finir « fhcm.paris », on nous balade de concepts aussi vides que le Gouffre de Padirac, pour débobiner le néant avec beaucoup de pétulance.

Seul Didier Grumler avait trouvé l’idée de produire du neuf avec rien ! Ne rien faire, laisser aller… de ce regard hautain qu’il a l’habitude d’arborer pour vous faire sentir que vous n’étiez pas un fils de famille. Ainsi, par ce biais, il n’a jamais vraiment fait l’objet de critique. A cela s’ajoute, les problèmes de circulation récurrents qui viennent appuyer l’argumentaire qu’il faut revoir le modèle. De plus, Madame Hidalgo qui ‘aime la mode’, (mais qu’aucun couturier français ne veut habiller), nous fait vivre un enfer à courir de défilé en défilé dans les embouteillages permanents de la capitale.

Alors que c’est la France qui a inventé ce concept des présentations avec l’organisation d’un calendrier, nous devenons, comme d’habitude ‘Has Been’. Nous prenons le risque que maintenant les autres réinventent la Fashion Week pour nous, et s’en attribueront le mérite. Après Jacques Mouclier, nous avions trouver un Didier Pandore alors que nous cherchions un autre Grand Jacques. Mais, en ces temps, allez plutôt essayer de trouver l’Atlantide…

Anonymode

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s