HLA x AEX LONDON 2020

Pour appréhender une collection, chacun dispose de ses propres équations, mais les créateurs sont tous confrontés au doute fondamental et à la fameuse angoisse de la robe blanche. Le doute du créateur commence par la tentative de se convaincre lui-même de la nécessité de son travail qu’il est sur le point d’entreprendre. L’inspiration naîtrait-elle donc du doute ?

Présentement, nous n’avons aucun doute sur ces chinoiseries, un semblant d’essais pour attirer l’attention sur une couture où plus on est de fou, moins il y a de riz. C’est la confrontation entre la force du désir de l’Empire du Milieu et la fragilité de leur technique, qui n’est pas adossée à la sécurité d’un savoir. A la question si celui-ci a peur de présenter à Londres avec les européens, ce dernier répondrait probablement non, mais comme disait Sarah Bernhardt : « Rassurez-vous, cela viendra avec le talent ! »

Pour cette collection, voilà que le bon vieux costume de Slimane, non revisité, fait son retour de façon aussi inattendue que paranormale. C’est comme le disque des années 1970, c’est bien noir, cela brille beaucoup, cela a un trou au milieu, et sa grésille dans nos yeux. L’effet de la mousseline comme imperméable ne va pas nous éblouir, loin s’en faut, coupe approximative, une belle brochette de créations que même Zara ne voudra pas copier, un comble!

Le comble de l’économie chinoise : coucher sur la paille qu’on voit dans l’œil de son voisin et se chauffer avec la poutre qu’on a dans le sien, ce n’est pas quatre costumes pour une exhumation, mais plutôt quatre modèles pour un enterrement. Habitué à des collections bien mornes nous voilà maintenant dans les bas fonds de la fange où les créateurs résident. Il faut vraiment être de bonne constitution, pour subir cette vision de l’abominable homme des naines. Mais, quand la Chine s’éveillera à la couture, elle aura probablement fini de piller les Européens et commencera à réaliser ses propres modèles avec sa propre culture. Tout une éducation à refaire et même après cela, ceux-ci ne traverseront pas la Manche, même de costume.

Anonymode

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s