FASHION PROSÉLYTISME

Comment les créateurs dont les marques adorent les flashs des photographes, mais beaucoup moins, les projecteurs de l’investigation journalistique, sont-ils si obsédés et inspirés par les causes sociales ? Est-ce le signe d’une ère nouvelle, plus consciente et moins discriminante pour le secteur du luxe ou, simplement, une tentative désespérée d’authenticité par tous les moyens ? La réponse à cette question dépend du point de vue de chacun et de la confiance que l’on a en la capacité de l’industrie de la mode d’identifier et de représenter les causes sociales. Voilà une plongée édifiante dans les dessous pas toujours chics mais toujours choc du luxe.

Virgil Abloh, pour sa part, a fait appel de manière subtile à une tenue qui est par définition un style codifié adopté par un groupe de personnes pour attirer l’attention sur un problème social. Le créateur de Louis Vuitton a récemment habillé Bella Hadid avec un gilet jaune vif pour un événement Louis Vuitton en janvier dernier. On ne pouvait s’empêcher de remarquer le signe d’assentiment fait au mouvement des « Gilets Jaunes » Français.

Certains considèrent le secteur du luxe et de la mode comme une industrie capitaliste de plusieurs milliards de dollars qui opère au détriment de notre environnement. D’autres la considèrent comme l’une des formes les plus puissantes d’expression de la société. Et comme rien n’est jamais noir ou blanc, certaines personnes tiennent également compte des deux perspectives. Est-ce que cette volonté de s’attaquer aux causes socio-politiques rend le monde meilleur ? Cela nous inspire-t-il pour en faire un meilleur endroit ?

Un damier jaune au sol et une robe a damier ! Qu’est-ce que le créateur a voulu dire ? Sommes-nous sur un jeu d’échecs où les hommes, les plus puissants de la planète, poussent leurs pièces sur l’échiquier de la mode en détruisant les normes environnementales au passage des pays qui produisent pour eux.

Les Afro-Américains comme Virgil Abloh sont probablement une fois sortie des USA plus enclin à défendre des causes dans le dernier pays de la liberté et du droit d’expression, mais il est vrai que l’esprit corporate empêcherait ces créateurs de faire ce genre de prosélytisme dans les entreprises américaines. En tous cas, ce message qui déculpabilise les créateurs car ils ont ainsi conscience que de produire toujours plus de vêtements laissera à terme une planète pour leurs enfants irrespirable. Pour les autres, les plus riches que riches, ils ont déjà leur place dans la fusée de Musk et/ou de Branson pour la planète Mars, mais quelle ironie de vouloir recréer une atmosphère sur Mars alors que nous ne sommes même pas capable de protéger la nôtre.

Anonymode

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s