FASHION TROTTINETTES

Certains ont opté pour un mode de transport particulier, oubliant toute notion de dignité et, même la Chambre Syndicale, ne pouvant contrôler Paris et sa circulation pendant les présentations de Haute Couture, préconise la trottinette. Ainsi, vous pouvez imaginer Céline Dion ou Anna Wintour sur cet engin de mort ou de mode, c’est selon ! Et pourtant, pour circuler en ville, moult moyens ont été conçus à travers les âges, et entre le métro et les bus, les moyens dans Paname ne manquent pas, mais certains trouvent ça « sympa » de se déplacer en trottinette sur nos trottoirs. Pourquoi pas ? On peut se demander quel est le cheminement intellectuel de ce retour dans l’enfance ?

Cet objet, qui était destiné aux enfants, autrefois, trouve dans Paris l’apogée de sa popularité et se déplacer avec ce moyen donne immédiatement l’air d’un crapaud sur une boîte d’allumettes, et cela, personne ne peut le nier. Et pourtant, ils sont légions et, à voir leurs airs satisfaits, on croirait presqu’ils font un pied de nez aux convenances, à l’ordre établi, et un retour à leur enfance retrouvée, mais surtout jamais perdue.

Ce n’est même pas régressif, ni original, et je me demande qu’elle est la prochaine étape de ce processus de mobilité, et même les détestables roller blades ou autres skate boards phénomènes de mode de ces dernières décennies, ne donnaient pas de telles envies d’homicidé nos congénères. Mais cela ne semble pas être l’apanage d’une bande de farfelus soucieux d’exister dans le paysage urbain, et voir ces jeunes quarantenaires qui se targuent d’avoir gardé leur âme d’enfant est à l’image du ridicule que cette génération donne dans ses choix de vie.

Pour essayer de comprendre, nous avons interrogé Hugo, jeune trentenaire qui trottine dans son quartier en costume cravate. « C’est pratique, parce que tu peux la plier et l’emmener avec toi partout, impossible de se la faire chourer ». Et c’est tout ? Oui c’est ça, l’idée. Bon, si jamais l’envie vous venait de faire l’acquisition de cet engin de mort qui tue les personnes âgées sur les trottoirs, et si vous avez 48 ans, nous n’avons qu’un seul conseil : faites-vous suivre, consultez, car vous avez probablement quelque chose de non-résolu en matière d’amour-propre.

Anonymode

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s