ALINE LE’ KAL PARIS FASHION WEEK

C’est comme une mine de diamants tombés dans une usine de rémige secondaire, le créateur australien fan certainement d’Elie Saab nous renverse avec des torrents de strass et de plumasserie, sous les applaudissements de ses congénères et clientes libanaises qui tapissent le front raw de la présentation.

Je dis à ma voisine, une jeunette de 25 ans maxi, que si elle veut se marier c’est le moment de choisir sa robe, car le créateur n’a pas fait de demie mesure, des robes de mariés avec traînes de princesses comme s’il en pleuvait. Cela n’est pas une erreur de jeunesse mais bien la demande des aficionados de toujours vouloir des robes de princesses et de la Belle au Bois Dormant réunies. Les australiennes libanaises sont ainsi : romantiques dans l’âme comme des scorpions sous le sabot d’un cheval. L’une d’entre elles était assise à ma droite ; une fesse sur ma hanche et l’autre sur sa chaise, et portant tellement de brillants que mon Iphone n’arrivait pas à faire le point. La montre qu’elle arborait devait coûter, au bas mot, 150 milles dollars. Je n’ai rien dit pour ne pas l’indisposer à acheter une dizaine de robes après la collection qu’elle ne pourra certainement pas, même avec un chausse-pieds, enfiler.

Bref, c’est un créateur qui est fasciné par le monde qui l’entoure, et il capte cette intensité délicate de la femme. Il coud littéralement la lumière sur ses robes. Captivé par celle-ci, il cherche aussi la légèreté de l’être dans des plumes qui ornent ses créations. Une collection sans rituelle de la Haute Couture engoncée, et où beaucoup de journalistes devraient venir pour regarder la naissance d’un nouveau couturier.

Anonymode

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s